127 Avenue Villiers, 75017 Paris

«Votre vie est mixte, c’est-à-dire faite d’action et de contemplation ; toutefois la contemplation y a la plus grande part.» père Louis Le Roux de Bretagne, Fondateur.

Chaque journée des Franciscaines Réparatrices de Jésus Hostie est rythmée par les offices liturgiques (laudes, office des lectures, heure médiane, vêpres et complies) psalmodiés sur différents modes, mais aussi par l’oraison le matin, l’eucharistie dans leur chapelle ou en paroisse, et l’adoration du Saint-Sacrement : les sœurs assurent chacune une heure d’adoration par jour.

Ainsi la vie d’une Franciscaine Réparatrice de Jésus-Hostie est-elle d’abord une vie d’adoration et de contemplation. 

Dans quel but ?

« Vous appartenez à Jésus pour mener une vie d’adoration et de réparation. Cette pensée doit vous être présente en tout temps ; vous devez vous unir si habituellement à Jésus-Hostie que son Esprit vous gouverne, inspire tous vos sentiments et toutes vos actions, vous transformant peu à peu en lui. » père Louis Le Roux de Bretagne. 

Se laisser aimer par le Christ en s’unissant à lui, afin que son Esprit Saint vienne transformer chacune au fil du temps, afin de faire de chaque sœur « d’autres Christ » : « ce n’est plus moi qui vis mais le Christ qui vit en moi » Ga 2, 20.

Cette union au Christ se fait de manière privilégiée dans l’adoration réparatrice : la sœur contemple, dans le Saint Sacrement, l’offrande totale du Christ livré par amour du Père pour les pécheurs que nous sommes. Cet amour contemplé et transformant donne à la Franciscaine Réparatrice de Jésus-Hostie le besoin de s’y unir et d’y répondre par amour, dans chacun des petits actes de la journée, en réparation de ses péchés et de ceux du monde entier. 

Les offices, les eucharisties et les saluts du Saint-Sacrement sont priés et chantés avec soin, dans la simplicité de la psalmodie, mais aussi du chant polyphonique, la beauté de la liturgie participant à l’amour que les sœurs peuvent rendre au Seigneur.

Haut de page